( 18 novembre, 2013 )

Voulez-vous réécouter des chansons de La Grèce antique?

Voilà une musique qui a déjà 2500 ans d’existence et qu’un chercheur anglo-saxon a étudiée récemment : il a retrouvé des fragments de partitions partition_grecqueet leur interprétation semble connaitre un certain succès sur le net. Ses recherches se sont basées sur une «douzaine de documents anciens, qui comportent une notation vocale conçue aux alentours de 450 avant J.C. Celle-ci consiste en une suite de lettres alphabétiques et de signes placés au-dessus des voyelles des mots grecs». Selon le chercheur, cette musique se rapproche des sons indiens et orientaux, avec des mélodies qui reproduisent parfois le schéma vocal du Grec ancien (une intensité sonore variée selon les différentes syllabes).

Pourtant, il n’est pas le premier à se pencher sur ce que l’on présente comme la plus vieille musique du monde.L’ensemble Kerylos depuis de nombreuses années produit des CD nous permettant de nous imaginer un peu mieux la musique grecque.

Pour en savoir un peu plus, allez voir ce site  , Actu-histoire antique.

 

 

( 16 octobre, 2012 )

Fruits et légumes « explosifs »

Lu sur Gentside

« Alan Sailer est un artiste américain qui, au fond de son garage, aime faire exploser toutes sortes d’aliments et immortaliser les scènes. »

Voir l’article et les photos sur Gentside

( 16 octobre, 2012 )

Quand le repassage mène à l’art….

Lu sur Gentside:

« Afin de promouvoir les fers à repasser Philips Azur, l’agence DDB Moscou vient de mettre sur pied une publicité étonnante et réalisée 100% sans trucage. Celle mettant en scène un homme en train de s’adonner aux joies du repassage… et de l’art. En effet, à l’aide des plis créés par le fer à vapeur, l’homme reproduit de manière saisissante quelques uns des plus célèbres tableaux de l’histoire de l’art.Quand le repassage mène à l'art.... dans divers la-jeune-fille-a-la-perle-de-vermeer-reproduit-grace-aux-plis-laisses-par-le-fer-a-repasser-philips-azur_106891_w250

De la Jeune fille à la perle de Vermeer, en passant par un autoportrait de Van Gogh ou encore un autre tableau très célèbre de Rembrandt, notre pro du repassage reproduit ici de manière très convaincante ces célèbres toiles simplement en créant des plis grâce à son fer à repasser Philips Azur. De magnifiques œuvres, hélas éphémères, qui disparaîtront dans un nuage de vapeur aussi rapidement que celles-ci ont été créées »

voir l’article  et la vidéo sur Gentside

( 10 octobre, 2012 )

Art et industrie

Au XIXème siècle,  l’art et  l’industrie, alors naissante, s’entrecroisent à de nombreuses reprises; pourtant la culture et la technique ont  souvent eu  tendance à se présenter comme opposées.

Art et industrie dans sujets art-et-industrie

L’industrie peut de définir comme  une profession mécanique ou mercantile,  un art, ou un métier que l’on exerce et qui comporte une certaine ingéniosité et désigne plus communément les arts mécaniques et les manufactures en général, ordinairement par opposition à l’agriculture, au commerce.

Au cours du XIXème siècle, donc, la multiplication des inventions scientifiques et techniques va profondément modifier les conditions de vie des hommes : la machine occupe une place prépondérante.

D’une part, les artistes  doivent apprivoiser leur rapport aux nouvelles techniques, aux nouveaux outils, aux nouveaux objets, d’autre part, de nouveaux liens se tissent entre le processus de création de l’artiste et l’outil technique nécessaire à la production de l’œuvre. Le travail artistique conçu généralement comme singulier doit trouver un terrain d’entente avec la mécanisation et la fabrication en grande série.

L’industrie dans l’art a provoqué de profondes mutations. Ces changements ont eu un impact important sur la définition même de ce qu’est une œuvre d’art dans notre culture ; s’entrecoupent  alors les notions  de « production artistique« , d’ »arts industriels« , d’ »industries créatives ou culturelles » (comme le cinéma, la mode ou le design).

Objets d’étude:

 

Publié dans sujets par
Commentaires fermés
( 10 octobre, 2012 )

ART et science

L’art et la science (ou plutôt les sciences)  peuvent sembler dans un premier temps des domaines  très éloignés l’un de l’autre: en général, ce que l’on retient des démarches scientifiques, c’est un raisonnement rigoureux fondé sur la logique  alors que l’on associe souvent l’Art à un ressenti esthétique qui n’est pas toujours basé sur des connaissances objectives.

Mais, si l’on y regarde bien, l’art adopte une démarche de questionnement du monde comme peuvent le faire les sciences  tout comme la recherche du « beau » utilise parfois des procédés scientifiques. En fait, l’Art  se révèle souvent indissociable des sciences. En effet :
- De nombreux scientifiques sont aussi des artistes…et réciproquement (par exemple Léonard de Vinci)
- L’art est parfois le seul moyen disponible pour représenter un monde réel disparu, un objet inaccessible (infiniment grand ou petit,….) ou le futur issu des progrès de la science (science fiction) ;
- Enfin, l’art, avec  les œuvres du passé, peut se faire  témoin d’une évolution des concepts scientifiques et des modes de raisonnement .ART et science dans sujets art-et-science1-300x234

Les XX ème et  XXIème siècles, marqués par d’étonnants progrès scientifiques, sont donc particulièrement propices aux questions que se posent les artistes, notamment sur la notion d’éthique ; de même, des disciplines scientifiques nouvelles offrent de nouvelles possibilités à la création artistique.

Les questions que l’on peut donc se poser sont:

 En quoi la science peut-elle être une source d’inspiration des œuvres d’art ? Quelles image est donnée de la science dans l’Art ?

En quoi l’œuvre d’art est-elle le reflet de prouesses techniques et scientifiques ?

Comment l’art, entre peur et fascination, interagit-il avec les sciences?

Objets d’étude:

Publié dans sujets par
Commentaires fermés
|