( 18 novembre, 2013 )

Voulez-vous réécouter des chansons de La Grèce antique?

Voilà une musique qui a déjà 2500 ans d’existence et qu’un chercheur anglo-saxon a étudiée récemment : il a retrouvé des fragments de partitions partition_grecqueet leur interprétation semble connaitre un certain succès sur le net. Ses recherches se sont basées sur une «douzaine de documents anciens, qui comportent une notation vocale conçue aux alentours de 450 avant J.C. Celle-ci consiste en une suite de lettres alphabétiques et de signes placés au-dessus des voyelles des mots grecs». Selon le chercheur, cette musique se rapproche des sons indiens et orientaux, avec des mélodies qui reproduisent parfois le schéma vocal du Grec ancien (une intensité sonore variée selon les différentes syllabes).

Pourtant, il n’est pas le premier à se pencher sur ce que l’on présente comme la plus vieille musique du monde.L’ensemble Kerylos depuis de nombreuses années produit des CD nous permettant de nous imaginer un peu mieux la musique grecque.

Pour en savoir un peu plus, allez voir ce site  , Actu-histoire antique.

 

 

( 11 octobre, 2012 )

l’Art: une expression du sacré?

l'Art: une expression du sacré? dans sujets art-et-sacre-300x277« sacré »  est un mot polysémique; par exemple  le dictionnaire Larousse le présente ainsi:

  • Qui appartient au domaine séparé, intangible et inviolable du religieux et qui doit inspirer crainte et respect (par opposition à profane)
  • Littéraire. Se dit des sentiments de crainte et de respect inspirés par les choses qui sont l’objet d’une révérence religieuse .
  • Qui a un rapport avec la religion, avec l’exercice d’un culte
  • À qui l’on doit un respect absolu, qui s’impose par sa haute valeur

Le sacré désigne donc ce qui est mis en dehors des choses ordinaires, banales, communes ; il s’oppose essentiellement au profane, mais aussi à l’utilitaire.

Aussi l’art porte en lui-même un caractère sacré , ne serait-ce que si l’on considère la dernière définition, il s’est révélé bien des fois inaccessible, hors du monde « normal », objet de dévotion ou de peur.

Par ailleurs, pendant des siècles,  l’art s’est retrouvé lié à l’intemporel, aux religions et aux mythologies et y a puisé de nombreuses sources d’inspiration.

La création artistique qui n’a de cesse d’interroger et de s’interroger, peut-elle alors se vouloir  comme expression d’un sacré, voire du sacré?

 

Publié dans sujets par
Commentaires fermés
( 11 octobre, 2012 )

écritures et transmission

L’écriture est l’un des piliers de nos sociétés occidentales: toute éducation qui ne comporterait pas l’apprentissage de l’écriture, serait maintenant inconcevable. Quel lien l’Art entretient-il avec nos civilisations de l’écriture ?

Chaque culture qui a cru bon d’avoir une écriture a développé la sienne, soit basée sur des images ou des symboles représentant directement des idées ou des objets , soit représentant de façon conventionnelle des syllabes, c’est-à-dire des sons, par l’association d’un ou plusieurs signes, soiécritures et transmission dans sujets ecritures-et-transmission-2t encore dans le système appelé alphabet qui crée des sons à partir de l’association, là aussi, de signes (les lettres) , soit encore en associant plusieurs des systèmes décrits avant comme avec les hiéroglyphes .

De son invention  à aujourd’hui,  l’écriture  a vécu, entre autres, comme transcription d’une langue parlée au quotidien,  comme suite de signes mathématiques,  ou encore comme  une transcription de sons dans le domaine  musical. On peut donc dire que  coexistent non pas une,  mais des écritures.

Pourquoi écrit-on? Pour communiquer une information, pour élaborer sa pensée,  pour dire quelque chose  sur ce qui est ou ce qui n’est plus, ou projeter ce qui sera. L’ écrit se destine généralement à quelqu’un qui n’est pas là, ou qui n’existe pas encore, bref est une mise en scène permanente de la distance tout comme elle est un lieu privilégié de transmission. Dans cette perspective, l’écriture a  eu aussi , outre une dimension pratique, une dimension artistique propre tout comme elle a été le vecteur de réalisations artistiques diverses.

Ou l’écriture vivier de la création artistique.….

 

Objets d’étude:

 

la grotte Chauvet


 

 

Publié dans sujets par
Commentaires fermés
( 11 octobre, 2012 )

Art et Mythologies

Art et Mythologies dans sujets art-et-mythologie

La mythologie est dans un premier temps un ensemble de mythes. Les mythes sont des récits et  des figures divines, humaines ou monstrueuses liés aux systèmes religieux des civilisations anciennes ou des sociétés traditionnelles, qui peuvent donc être éloignées dans l’espace ou dans le temps. Recourir aux mythes est alors un des moyens pour déchiffrer le monde qui  entoure les civilisations concernées  ; il peut s’agir d’expliquer la création du monde, des phénomènes naturels, la condition humaine ou la genèse d’une société.

Tout comme la notion de mythe, le terme « mythologie » provient de la Grèce antique et a d’abord été utilisé dans le contexte de la culture grecque ancienne. Par la suite, les deux notions ont été appliquées à toutes sortes de cultures parfois radicalement différentes, ce qui fait que l’on parle plus volontiers de mythologies au pluriel.

Les mythologies se sont transmises dans le temps et l’espace grâce à la tradition orale  mais aussi avec  les œuvres artistiques qui y puisent leurs sujets, pour en offrir des restitutions ou des réécritures, en littérature  ou en peinture, sculpture, céramique, mais aussi  en musique, en danse, et plus récemment au  cinéma, dans la bande dessinée, à la télévision et dans les jeux. L’art et les mythologies tissent donc des liens serrés au fil du temps.

Très tôt, les artistes, à commencer par les poètes, n’ont pas hésité à se réapproprier les mythes pour proposer leur propre vision de la mythologie dont ils avaient hérité. De nos jours encore, d’innombrables artistes empruntent leurs sujets aux diverses mythologies ou s’en inspirent.

Objets d’étude

Publié dans sujets par
Commentaires fermés
|